Vous êtes ici  > Prestations > Enfants > Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

Pour assumer les frais d’éducation liés au handicap de l’enfant

Le représentant légal de l’enfant doit assurer la charge permanente et effective de l’enfant.

L’enfant ou l’adolescent doit :

  • avoir au moins 80% de taux d’incapacité ;
  • ou avoir entre 50 % et 80 % et bénéficier d’une orientation vers un service ou un établissement médico-social ;
  • résider en France

Pas de condition de ressources exigée.

Le complément de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

Il est composé de six catégories. Pour ouvrir droit à l'une de ces catégories, les parents doivent être conduits à :

  • diminuer leur activité professionnelle ou avoir recours à l’aide d’une tierce personne rémunérée ;
  • justifier des frais liés au handicap de leur enfant.

Prestation de compensation du handicap et Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) et ses compléments.
Tout bénéficiaire d’un complément d’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) peut demander la Prestation de Compensation du handicap (PCH).

Le complément d’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) n’est pas cumulable avec la Prestation de Compensation du handicap (PCH). Il faudra opter pour percevoir :
- soit le complément d’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH),
- soit la Prestation de Compensation du handicap (PCH).

Exception : S’agissant du 3ème élément de la Prestation de Compensation du handicap (aménagement du logement, du véhicule ou financement des surcoûts liés au transport), il pourra se cumuler avec le complément de l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH) à condition que ce dernier ne soit pas attribué pour le même objet.

Organisme payeur

Régime de prestations familiales (CAF ou MSA)